Tout savoir sur la voiture en Belgique

Tout savoir sur la voiture en Belgique

Si vous faites venir en Belgique votre voiture française, vous devez impérativement la faire dédouaner et changer vos deux plaques d’immatriculation, auprès de la Direction de l’immatriculation des véhicules (DIV).

• Vous devez dédouaner votre véhicule. Présentez-vous auprès de la succursale des douanes de votre choix muni de votre facture d’achat, de l’original du certificat d’immatriculation, du certificat de conformité européen et d’une attestation de la commune établissant que vous êtes inscrit aux registres de la population. Il vous en coûtera 1 euro pour obtenir la vignette 705 sur votre formulaire rose de demande d’immatriculation. Ensuite, viennent les démarches à mener pour changer vos plaques, sachant qu’avant cela, votre véhicule doit déjà être assuré en Belgique :

• Au moyen de votre document de dédouanage et du certificat de conformité européen, vous devez vous rendre au contrôle technique pour homologuer la voiture pour la Belgique. Il ne s’agit que d’un contrôle de routine, mais facturé plus cher qu’un simple contrôle annuel. Il vous en coûtera une soixantaine d’euros. Attention, pour passer ce contrôle technique, il vous faudra des plaques garage (lettres vertes sur fond blanc), ce qui signifie qu’il vous faudra vous adresser à un garagiste pour effectuer cette formalité. Si le véhicule ne change toutefois pas de propriétaire, vous n’aurez pas à passer la voiture au contrôle.

• Remplissez le formulaire de demande d’immatriculation que vous avez obtenu auprès des douanes si il s’agit de la ré-immatriculation de votre voiture ou auprès du contrôle technique si il s’agit d’un changement de propriétaire en plus d’être une importation. Apposez-y une vignette d’assurance.

• Ces documents – certificat de conformité et formulaires ad hoc – doivent ensuite parvenir à la DIV, accompagnés de votre certificat d’immatriculation original. Pour ce genre de procédure, il n’est pas possible de les envoyer. Vous devrez donc vous rendre sur place. Un conseil : pour éviter des heures d’attente inutile au bureau de la DIV bruxellois, préférez une antenne régionale moins fréquentée (Charleroi, Namur…) Vous recevrez ensuite la plaque arrière à votre domicile (30 euros). Pour l’avant, c’est à vous de faire une copie rétro-réfléchissante auprès d’un magasin spécialisé.

SPF Mobilité et transports –DIV – 56 rue du Progrès, 1210 Bxl – T. 02 277 30 50, site : mobilit.fgov.be. Onglet DIV.

Les taxes

Vous aurez plusieurs types de taxes à payer et elles diffèreront selon que vous vous installez en Flandre, à Bruxelles ou en Wallonie. Quoi qu’il en soit, dans toutes les régions, vous devrez vous acquitter à la fois d’une taxe de circulation annuelle (la « TC », à payer à chaque « anniversaire » de l’immatriculation de la voiture) ainsi que d’une taxe de mise en circulation (la « TMC » cette fois) dont le montant dépendra de la puissance fiscale de la voiture (CV) et de la puissance du moteur (kW). à noter que pour un véhicule d’occasion, ce montant est toutefois dégressif avec l’âge du véhicule. Le SPF Finances vous enverra directement par courrier les taxes à payer et ce dans le mois qui suit l’immatriculation. Notez qu’en Flandre, les voitures très puissantes sont plus taxées qu’en Wallonie. Pour les voitures de puissance moyenne, c’est en revanche l’inverse. Si vous vous installez en Wallonie, il vous faudra prendre aussi connaissance de l’éco-malus, un impôt supplémentaire basé sur les émissions de CO2.

Plus de renseignements sur : mon-assurance-auto.be/taxe-circulation-auto-belgique.html.

Changer de permis ?

Vous n’avez pas besoin de changer votre permis de conduire pour circuler en Belgique. Sachez quand même qu’avoir un permis belge peut être intéressant dans la mesure où le système de points n’existe pas en Belgique. Si vous êtes pris en excès de vitesse en France, vous paierez bien entendu l’amende mais ne perdrez pas de points pour autant. Pour obtenir un permis belge, vous devez vous rendre à la maison communale avec votre carte de résident, deux photos et un relevé d’informations intégrales délivré par la Préfecture de police en France depuis moins d’un mois… Ce relevé fait état du solde de points qu’il reste sur votre permis français. Attention : celui-ci doit être positif pour avoir droit au permis belge. Par contre, votre permis français est alors renvoyé en France. La procédure coûte environ 30 euros.

Les assurances automobiles

Assurance voiture

La directive européenne 2009/103/CE publiée le 7 octobre 2009 a changé les règles en termes d’assurance automobile. Désormais, si votre voiture doit toujours être immatriculée dans le lieu de votre résidence (en Belgique donc), elle peut théoriquement être assurée par un assureur établi en Belgique, ou par un assureur établi dans tout autre état membre. La directive établirait ainsi un marché unique de l’assurance auto, qui ouvrirait à la concurrence. Cependant, dans les faits, la plupart des assureurs ne mettent pas cette directive en pratique. Il est donc peu probable que vous trouviez en France ou ailleurs un assureur acceptant de couvrir votre voiture en Belgique.

Responsabilité civile

L’assurance obligatoire (RC) reste d’application partout en Europe. Elle couvre, sur la base d’une prime unique et de toute la durée du contrat, le territoire entier de l’Union européenne voire plus.

Assurance tous risques

L’assurance tous risques (incendie, vol et dommages au conducteur) reste à la libre appréciation de l’assuré. Le coût de ces garanties risque de gonfler la facture surtout si vous habitez dans des zones dites « à risques » comme les villes par exemple. Le type de voiture choisi a bien sûr un impact sur le prix de l’assurance

Le coûts de l’assurance en Belgique

En Belgique, le prix des assurances est souvent plus élevé qu’en France et les taxes coûteuses. Voici quelques astuces pour choisir une assurance au meilleur prix :

• Payez une fois par an : les compagnies proposent de payer chaque mois mais attention, elles peuvent compter des frais de fractionnement si vous n’acceptez pas la domiciliation !

• Privilégiez la relation directe : il est parfois plus avantageux de s’assurer en direct avec la compagnie plutôt que de passer par un agent ou un courtier. En effet, dans le cas de l’assurance RC-auto, dont le contenu est de toute façon réglementé et donc similaire d’un contrat à l’autre, les assureurs dits directs comme Ethias, ACTELdirect, Partners, Touring, Generali et Corona Direct mais aussi les banques Fortis, ING sont parfois meilleur marché.

• Si vous êtes jeune, demandez l’assureur automobile de vos parents : certaines compagnies privilégient la famille et proposent ainsi de meilleures conditions aux jeunes conducteurs dont les parents sont déjà leurs clients.

 

Pour plus d’informations rendez-vous sur http://www.jvmagazine.be/vie-pratique/voiture/261-la-voiture-en-belgique?showall=1&limitstart=