Découvrir Uccle, l’un des quartiers les plus animés de Bruxelles

Découvrir Uccle, l’un des quartiers les plus animés de Bruxelles

Uccle – Huppée et familiale

C’est la première commune dont on parle lorsqu’on s’adresse aux familles françaises qui viennent à Bruxelles, surtout à cause de la présence du Lycée français Jean Monnet et de ses 2.700 élèves, élément non négligeable au moment du choix géographique de son installation en famille. Cependant, la délocalisation des classes primaires et petites sections vers la limite Uccle-Drogenbos pourrait, pour certains, réorienter leur choix. En effet, le quartier de Drogenbos est moins agréable que certains quartiers ucclois et le trafic aux heures de pointe y est plus que dense. De quoi influencer le choix de son installation selon le critère unique du Lycée français… et pourquoi pas décider d’une inscription vers l’une des (très bonnes) écoles primaires belges de Bruxelles.

Quoi qu’il en soit, Uccle est le choix privilégié des familles. Certains Français adorent, ayant le sentiment de recréer ici un réseau hexagonal très protégé… mais d’autres détestent, en sentant qu’ils perdent là l’occasion de découvrir ce que pourraient leur apporter de nouvelles amitiés belges. Néanmoins, Uccle reste une commune qui compte pour les Français, qui représentent d’ailleurs un peu plus du dixième de la population globale : sur 80.230 Ucclois recensés (en 2012, chiffres communiqués par le service des étrangers de la commune), 8.240 étaient Français. Depuis quelques années, ce chiffre est en augmentation constante, la barre des 10 % a été atteinte fin 2012. Résidentielle, bourgeoise et plutôt verte, Uccle est un compromis entre la ville et la campagne.

Ses principaux quartiers sont l’avenue Winston Churchill, l’avenue de Fré, la place Saint-Job ou le parvis Saint-Pierre. Plus excentré, le quartier du Prince d’Orange séduit ceux qui n’ont pas besoin des transports en commun. Uccle est un peu le Neuilly local, bien-pensant et de bon ton. Les célibataires, sans enfants ou plutôt urbains, choisissent rarement ce quartier, sauf dans la partie « Cavell » et rue Vanderkindere, au visage plus urbain.

uccle

Avantages  ses facilités de vie, ses jolies maisons, son côté mi-campagne, mi-ville, le Lycée français.
 Inconvénients  son côté « province », un réseau de transport en commun inégal selon les quartiers (malgré la présence du tram).
 Prix  une maison mitoyenne à rénover se trouve aux alentours de 2.500 euros le m2. Mais pour une maison ou un appartement rénové dans les beaux quartiers comme aux abords de l’Observatoire ou de la rue du Hamoir, cela peut aller jusqu’à 6.000 euros le m2.
 Site www.uccle.be

 

 

Retrouvez cet article sur http://www.jvmagazine.be/vie-pratique/marche-immobilier-belgique/1933-bruxelles-les-quartiers-preferes-des-francais?showall=&start=2